Articles et billets

Rechercher
  • Bascar

La fabrique du consentement

Mis à jour : 2 mai 2018

Le modus opéranti de FB est un classique en terme de "fabrication du consentement".

Tout comme certains étudient des façons de présenter les choses de sorte à ce que les gens donnent plus facilement leurs organes après le décès: le don d'organe est devenu la norme et s'y opposer devient plus fastidieux... et puisque "qui ne dit non consent".... (ou pas)

S'opposer à quelque chose demande plus d’énergie que de simplement ''laisser faire les choses" ou suivre la procédure standard. C'est entre autre pour cela que celui contrôle le cadre contrôle l'interaction.


Concrètement cela signifie que, si la loi permet le don d’organe par défaut, peu de gens prendrons le temps de remplir les papiers spécifiant leur refus là où si la loi stipule que les transplantations sont interdites, peu de gens feront la démarche de préciser qu'elles y sont favorables.


En clair la masse suit la norme car il est moins coûteux de dire "oui" que de dire "non".


Et cela est bien connu des ingénieurs sociaux qui se cachent derriere Facebook.

Le but n'est donc plus ici de respecter les décisions libres et éclairées des gens mais bien de faire usage d'une forme de "soft power" visant à amener les utilisateurs à l'illusion de leur consentement pour l'obtenir éffectivement via l'usage de la dissonance cognitive et de certaines formes d'économies cérébrales.

En clair, c'est une forme de manipulation feutrée...

Et, ce ce point de vue, celle de Facebook est un véritable modèle du genre.




Sur le "consentement présumé" de la loi française sur le don d'organes : ici

Pour lire l'article en question: « Veuillez accepter nos conditions » : la fabrique du consentement chez Facebook

51 vues
  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Tumblr Icône
  • Noir SoundCloud Icône

© 2023 by Hypnomachie created by Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now