Articles et billets

Rechercher
  • Bascar

La journée de la femme

Journée internationale des droits des femmes.

En attendant une vidéo à venir sur le féminisme, l'on retrouve dans l'intitulé un procédé de manipulation sémantique absolument classique.

Dans les faits, les femmes ont les mêmes droits que les hommes en France (voir plus en fait quand on rentre dans les détails).

Il ne s'agit donc pas de "droits" mais de capacité.

D'ailleurs 100% des féministes que j'ai vu étaient incapable de préciser de quels droits l'on parles spécifiquement...Et donnaient systématiquement des exemples de différentiels de...capacités.

Cette confusion entre "droits" et "capacités" (ou -dit dans un autre jargon- entre "droits" et "faux droits") est un classique indémodable de la manipulation des concepts visant à réintroduire une forme de constructivisme sous le seuil de conscience.

Si ce constructivisme est légitime entre personnes convaincues, il ne l'est absolument pas vis-à- vis d'individus non consentants.

Alors on use de l'hypnose (et du déni d’altérité) pour essayer de faire tenir l'édifice… Même si cela ne résiste pas à l'analyse conceptuelle (le sens des mots).

L'on retrouve ici l'usage du langage hypnotique : notions floues, mal définies servant à emporter l'adhésion du limbique et court-circuitant le système 2...

Vous valez mieux que cela les filles

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout