Articles et billets

Rechercher
  • Bascar

Idéologie libérale bas du front.

Cela fait un moment que des gens me demandent de parler du libéralisme, notamment parce que j'ai produit plusieurs vidéos relatives a divers aspect hypnotiques/biais cognitifs/vide de soi inhérents à certaines doctrines collectivistes (que vous pourrez retrouver à la fin de l'article)


Je ne l'avais pas fait malgré des demandes répétées pour plusieurs raisons: - D'une part le fait, après avoir vu les grosses ficelles de son idéologie mises à malle, de demander que "le camp d'en face" en prenne autant pour son grade était une demande que je trouvais savoureuse à plus d'un titre. - Parce qu'il s'agit d'un espoir de réciprocité d'esprits coincés en mode la vie doit être juste/réciproque/collective, incapables de lâcher leurs système de référence. - Parce que ce n'est pas certain que tout les modes de pensée se vâlent pour autant - Parce que c'était une jolie tentative de négociation déstinée à éviter une dissonance cognitive qui aurait pu être salvatrice. - Parce qu'en terme de niveau de réalité, ce dont ont besoin la plupart des gens, qu'ils en soient conscient ou non est d'un peu de... liberté ; que ce soit pour eux mêmes ou pour le collectif (apprentissage ou ré-apprentissage de la notion de responsabilité qui est un des corollaires de la notion de liberté comme le dit très bien Taleb dans son dernier ouvrage que... Je suis en train de finir)

- Autres raisons imbitables pour les non initiés aux niveaux de réalité.


Mais la, cela fait 3 fois que je vois passer cette image étrange qui ne fait, en fait, que déplacer la logique sacrificielle d'un bouc-émissaire à un autre.

Faire des collectivistes des "ennemis", c'est, à mon sens, avoir la mémoire courte et la vue basse.


L'image en question:


Un collectiviste n'est jamais qu'un psychisme puéril coincé dans un corps d'adulte qui, ignorant tout de son ignorance va vous imposer sa vision des choses, sans en subir les conséquences funeste.

Comme dirait Taleb, il ne "met pas sa peau en jeu" mais la votre.

Certes cela a de quoi être déplaisant mais de la à en faire un ennemi, je trouve cela de nature à proférer hypnotiquement sa réalité, malheureusement.

Il faut dire que c'est plus simple à penser avec une bonne logique sacrificielle des familles. On pointe du doigt le collectiviste et hop, nous avons la le coupable idéal pour une nouvelle idéologie qui se choisira juste un nouvel optimum de pareto.

Mais du coup on perd tout l’intérêt du libéralisme proposé comme logique non sacrificielle, du coup.

Comme quoi sortir de ces vieilles habitudes cognitives demande une vigilance sans cesse renouvelée...

Une étiquette n'est jamais la garantie de rien, pas plus qu'un diplôme, la recommandation d'un amis ou meme une étude non mise en perspective.

Et notre cerveau de hurler à l'économie cognitive. Économisez vous tant que vous voulez... Simplement je vous invite à ne pas vous raconter qu'autre chose est alors à l’œuvre comme... Dans ce dessin douteux.

J’espère que les partisans de "l'équité" dans l'art de "taper sur les idéologies" verrons qu'en obéissant à leurs doléances je les satisfait sur un plan exotérique et...leur tire une balle dans le pied s'ils désiraient vraiment découvrir l'hypnomachie...

Dur dur comment le psychisme "récupère"


Les vidéos pour aller plus loin:

Socialisme, sacrifice et vide de Soi (visible ici)

Ce que les riches gagnent, les pauvres le perdent : le mythe du jeu à somme nulle. (lien ici)

Les ravages de l'utilitarisme (visible ici)

Démocratie, désinformation et hypnose (visible ici)

94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout