top of page

Articles et billets

Rechercher
  • Photo du rédacteurBascar

Communication sidérante

Communication hypnotique

Ici, l'intervenant dissocie dans son message la communication analogique et la communication digitale.

Ce faisant, il pousse les récepteurs à se dissocier eux-mêmes si ils veulent le suivre, l'essentiel du propos n'arrivant qu'à la fin de l'allocution (comme dans les langues germaniques ou le verbe est à la fin, ce qui entraine l'habitude cognitive de laisser autrui finir ses phrases et une certaine forme de discipline dans les rapports humains) Cela explique aussi pourquoi et comment certains individus fortement dissociés peuvent faire de redoutables hypnotiseurs, cela est classique dans tout ce qui est programmes MK ou les persécuteurs sont en général dans des états tres similaires aux victimes, les persécutions n'étant bien souvent qu'une tentative inconsciente de créer chez autrui les trajets neuronaux permettant d’être rejoint. Ce double discours est un classique en novlangue managériale ou l'on s'en sert pour faire passer des propos qui seraient perçus comme offensant sinon. l'on "remercie" ainsi autrui pour ses services alors qu'on le vire. l'on est dans la "bienveillance" tout en assénant les pires saloperies. l'on "ne veut pas dire du mal mais" etc.

La perception de l'usage de ces deux niveaux et de leurs impacts schizophrenogenes a bien été étudié par l’école de Palo Alto, référence des cabinets de conseils type MC Kinsey et des divers magiciens essayant de superposer un hyper-réel à la création (création d'infra-mondes).

Ce qui est déjà une forme de détournement des travaux de Palo-Alto dont la démarche initiale visait plutôt à identifier ces stratégies afin de s'en protéger. Mais chacun peut comprendre qu'un chirurgien peut faire un très bon bourreau. Chaque savoir étant toujours porteur de ces deux facettes, selon l'éthique des individus. Et c'est d'ailleurs pour cela que j'insiste tant, dans mes formations, sur l’acquisition de cette éthique conjointement à la compétence technique.

Une réponse possible à ce type de communication à double entrée est de répondre sur les deux niveaux possibles également. Beaucoup ne s'y aventurent pas par manque d'habitude mais c'est souvent très efficace.

Cyril aurait ainsi put répondre qqchose du type.

"bhé écoutez, vos remerciement me vont droit au cœur, je suis content que le fait que vous n'aimiez pas mon émission vous ai donné cette hargne pour aller de l'avant. J'aurais même préféré, pour vous, que vous arriviez à vous motiver autrement que par la haine et la détestation mais si c'était ce que vous aviez de mieux pour vous, alors je suis content d'avoir joué ce rôle"

Mais sur le moment, les individus sont souvent sidérés par la communication dissonante.

Et les événements autour de la pain de mie et du vacherin de ces dernières années nous l'ont bien montré. l'on peut, ainsi, sidérer une population entière. Repérer ces incongruités est une base fondamentale en hypnomachie.

Remarquez ainsi les fameux "pour mieux vous servir, cet escalator est en réparation" Comment résister à ce "pour mieux vous servir" alors que, votre expérience RÉELLE sera de monter à pied les marches au lieu de bénéficier de l’escalator?

Certains taillons l’objecterons "mais Bascar, si les gens réparent l’escalator, c'est VRAIMENT pour mieux servir les gens, la formulation aide justement à présenter les travaux pour ce qu'ils sont : on prends sur soi pour que tout ce passe mieux pour tout le monde une fois les travaux effectués". Oui...mais non. Car il s'agit bien la d'hypnose conversationnelle qui invisibilise/sacrifie un pan du réel.

Une approche non hypnotique/sacrificielle pourrait être : " Chers amis, désolé pour tes pieds, je sais que cela t’emmerde mais, pour mieux te servir, l’escalator est en réparation"

Ce qui n'invisibilise PAS l'impact sur autrui, le reconnait et l'assume.

Bref, l'hypnose conversationnelle n'en est qu'à ses début. Mais vous n’êtes pas obligé de vous y laisser prendre...


60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page